Traoré n’est pas un joueur comme les autres. On vous propose de mieux le comprendre en se plongeant dans son parcours épique, de la Masia du Barça aux pelouses anglaises.

Cet article est le 3ème de notre série sur Adama Traoré. Pour lire le premier cliquez ici, et pour lire le deuxième cliquez ici.

Traoré retourne donc en premier league après une bonne saison avec Middlesbrough en championship. Il est transféré à Wolverhampton pour 20 millions alors qu’il en valait plutôt 8 selon Transfermarkt ( on sait que leurs estimations sont souvent beaucoup trop basses, mais en général, multiplier par 2 est un bon indicateur ).

C’est un gros changement d’environnement et un nouveau challenge pour Adama Traoré, qui découvre un club de plus grande ampleur et plus professionnel. Les Wolves ont remporté le championship la saison précédente et le club est enfin de retour en première division.

Mais trouver une place dans cet effectif qu’il découvre n’est pas facile  pour Adama, qui à ce moment là a seulement 22 ans. Il est en concurrence avec Helder Costa.

Dans les premiers matchs de la saison, il joue en moyenne une vingtaine de minutes par match. Il peine à trouver ses marques, et surtout à trouver la confiance de son entraîneur, Nuno Espirito Santo. 

Pour comprendre pourquoi son entraîneur ne lui donne pas systématiquement une place dans l’équipe, analysons une rencontre, contre Tottenham, où il rentre. Le score est de 3-2 et il arrive sur le terrain avec une grande détermination. Le public est à fond derrière son équipe, qui, menée 2-0, a réussi à revenir à 3-2. Traoré rentre pour amener de l’explosivité et de la vivacité dans le jeu des Wolves. Il faut à tout prix marquer ce but !

Il reçoit le ballon sur son côté droit et sa première touche de balle est bonne. On voit qu’il lève la tête pour essayer de voir si il peut : soit centrer directement, soit essayer de passer en vitesse, mais ces 2 solutions ne sont pas viables à ce moment. 

Alors, il décide de repiquer dans  l’axe, seul face à deux joueurs qui sont bien placés, et ne laissent pas d’espace à Traoré. Un troisième joueur des spurs arrivent en plus pour aider ses coéquipiers. Dans cette situation, même pour un excellent dribbleur, il n’y a que très très peu de chances de passer.

Mais il y va quand même et perd logiquement son premier ballon, avant même d’avoir fait une seule passe.

Il va toucher beaucoup d’autres ballons lors de cette rencontre contre Tottenham, mais il est très rare qu’il réussisse à donner un ballon correcte pour un de ses coéquipiers. A chaque fois, soit il est trop perso, soit il tente quelque chose de trop compliqué. 

Sur cette autre action par exemple, il reçoit une bonne transversale sur son côté droit,qu’il contrôle correctement.

Et il réussit très bien à passer son vis-à-vis en vitesse.

Mais encore une fois il tente un espèce de centre un peu compliqué, qui passe au dessus du but de Lloris. 

Dans toute la saison, malgré des apparitions régulières, il ne marque qu’un seul petit but et ne donne qu’une seule passe décisive. Pourtant, ce n’est pas de la faute de coéquipiers défaillants, puisque les Wolves termineront 7ème cette année là, un résultat exceptionnel pour un promu.

Cet été là, malgré des rumeurs de transfert en Italie, à la Roma notamment, il décide de rester chez les Wolves, et ce choix va être payant, puisque c’est cette saison qui marque sa véritable explosion en premier league.

Il réussit vraiment à gagner sa place dans le 11 de Nuno. Sur les 29 matchs de cette saison, il est titularisé 22 fois, et rentre 6 fois. Il a un temps de jeu qu’il n’a jamais eu dans une équipe professionnelle, et cela lui fait beaucoup de bien. 

Son jeu s’améliore, il devient plus efficace, la qualité qui lui manquait depuis sa jeunesse. La presse commence à apprécier ce joueur, un offensif anglais finalement assez classique, très rapide et très physique.  

Il réussi même quelques performances de très grande classe cette saison, digne d’un joueur formé à la Masia. 

Evidemment, on pense au doublé qu’il a inscrit contre Manchester City, qui a fait couler beaucoup d’encre. Je me souviens d’avoir regardé en direct le dernière demi-heure de ce match en me disant : “mais comment ils ont fait ça !?”

Après de très nombreuses occasions et une barre, City s’est placé extrêmement haut sur le terrain. Mais des imprécisions dans les passes des hommes de Guardiola ont permis à Traoré de mettre son doublé. 

Les deux buts sont assez similaires et on peut rien lui reprocher en terme de finition, puisqu’il convertit parfaitement deux situations où il a respectivement 0.37 et 0.30 xGoals

Sur le premier but, il est d’une précision chirurgicale. Il se place bien dans le contre, sa course est puissante, et son coéquipier lui donne bien le ballon. Sa finition est bonne.

Sur le deuxième but en revanche, sa vitesse est très utile, car elle lui permet de doubler Fernandinho. Comme il a pris quelques mètres d’avance sur le brésilien, il a plus de temps pour frapper, et il marque encore. 

Il réussit d’autres belles performances au cours de cette saison, comme au match retour contre City, où il marque un but et donne une passe décisive pour faire gagner les Wolves 3-2.

Le mercato estival s’annonce déjà très agité pour Adama Traoré. Je ne crois pas à un éventuel retour au Barça, surtout que Dembélé sera de retour de blessure pour la saison prochaine. Je le vois bien aller dans un gros club de premier league. Si les Wolves se débrouillent bien, ils peuvent le vendre 60 millions. Un club comme United serait probablement prêt à payer cette somme pour Traoré.

Ce retour sur sa carrière pas toujours facile nous permet de mieux comprendre un joueur très médiatisé. Même quand on sort de la Masia, on ne peut pas être sur de trouver une place en tant que titulaire, et il a dû travailler pendant quelques années pour arriver là où il en est aujourd’hui. Ce qui est intéressant quand on se plonge dans le parcours d’un joueur, c’est qu’on prend de la perspective sur son succès. On a souvent l’impression qu’un jeune qui réussi sort un peu de nul part. Mais derrière un succès, il y des années de travail.


Félix Couraud

Créateur de pour le jeu

1 Comment

Qui est vraiment Adama Traoré ? Aston Villa – Pour Le Jeu · 20 April 2020 at 11 h 43 min

[…] Vous pouvez lire la suite de son histoire dans le 3ème épisode de notre série en cliquant ici. […]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *