Chelsea est un club de passion. C’est l’un des 12 clubs pros de Londres et c’est peut-être le plus populaire. C’est un club historique, qui commence à se développer dans les années 1900. Mais en 2003, alors que le club est endetté de plus de 80 millions d’euros, Ken Bates, propriétaire de l’époque, qui avait acheté le club pour 1 livre, décide de revendre à Roman Abramovich. Mais qui est-il et quelle est sa stratégie ? 

Abramovich naît en Lituanie en 1966. Inutile de dire que l’URSS, ce n’était pas l’endroit idéal pour grandir dans les années 60.  Mais le jeune Roman a quand même eu un peu de chance, puisque ses parents ne sont pas au plus bas de l’échelle sociale russe. Son père est un fonctionnaire, relativement haut placé dans la hiérarchie.

Son enfance est très, très difficile. Il perd sa mère alors qu’il n’a qu’un an et demi, et son père décède lorsqu’il a 3 ans. Roman est donc orphelin à 3 ans. Evidemment, c’est une période dévastatrice pour le petit garçon, qui gardera des séquelles de ces tristes événements.  

Mais un de ses oncles le prend sous son aile, et l’emmène dans une ville industrielle importante où Roman va grandir. 

C’est très jeune qu’il commence à développer son sens du business. Il comprend vite que l’argent peut être un moyen efficace de sortir de sa situation peu enviable.

Il n’attend pas d’avoir fini ses études pour se lancer, et lance donc sa première entreprise lorsqu’il étudie à l’université russe. Il vend des pneus d’occasions et des jouets pour enfant, surtout des petits canards en plastique. ( Quel rapport entre ces deux activités ? je ne sais pas ). Sa priorité est clairement son entreprise, et il met un peu l’école de côté.

Mais le business doit s’arrêter quand Abramovich va faire son service militaire en 1984. Il fait donc quelques mois dans l’armée, mais n’aime pas beaucoup le pouvoir en place en Russie.  Pendant sa période avec les militaires, il lance donc sa 2ème activité, cette fois complètement illégale, en revendant du carburant aux autorités. Mais c’est très profitable et il se remplit vite les poches.

Abramovich profite de l’arrivée au pouvoir de Gorbatchev en 1985 pour “légaliser” son business, puisque la Russie commence à sortir de son isolationnisme et à s’ouvrir au monde occidental. C’est une excellente période pour le jeune ( 19 ans ) businessman russe, dont les affaires florissent.

En 1987, il se marie avec sa première femme, Olga, et utilise l’argent de sa belle famille pour faire grandir son activité, en important des déodorants, et des parfums.

Il s’entend très bien avec un des membres du gouvernement ( une bonne chose quand on fait du business en Russie) , Boris Berezovsky. Berezovsky est aussi un très grand homme d’affaire en Russie, où il détient une compagnie aérienne et la moitié de la chaîne de télévision la plus regardée du pays. 

Abramovich utilise cette relation pour faire encore grossir son activité. Mais il divorce avec sa première femme et se remarie à une hôtesse de l’air qui va lui faire perdre beaucoup d’argent, avec un divorce couteux.

Pour être au plus proche du pouvoir et du centre de décisions de la Russie, Abramovich déménage carrément dans un appartement au coeur de Kremlin. 

Le Kremlin

Quelques années plus tard, Abramovich devient l’une des premières personnes à recommander Poutine comme nouveau dirigeant Russe. Il s’entend très bien avec Vladimir, et les deux hommes vont devenir amis.

En juin 2003 donc, il devient propriétaire du Chelsea FC. Il a beaucoup d’ambitions pour le club et lance dès son arrivée la construction d’un nouveau centre d’entraînement très moderne. Abramovich prévoit d’investir de grosses quantités de liquidité, et de ne pas avoir de profit avant 2010 au moins. 

Le centre d’entrainement de Chelsea

Sur le plan sportif, les résultats sont bons, puisque Chelsea finit 2ème dès la première saison, derrière les Gunners, intouchables à cette époque. 

Pour la saison 2004-2005, Claudio Ranieri est licencié et c’est Mourinho qui le remplace. Chelsea remporte le titre et Abramovich commence à être aimé des fans de Chelsea, qui donne à leur club le surnom de Chelski. Il a tout ce qu’il faut pour plaire. Il injecte beaucoup d’argent et a de bons résultats sportifs, il à l’air investi puisqu’il assiste à tous les matchs et il respecte les supporters. Que demander de plus pour un président ?

Les saisons se suivent et les résultats de Chelsea sont globalement très bons. Ils remportent le titre en 2006, 2010, 2015 et 2017, gagnent 5 coupes d’Angleterre, remportent la ligue des champions en 2012 et gagnent aussi deux fois la ligue europa.

La Champions League de 2012

Abramovich est donc un homme exceptionnel. C’est un self-made man qui a gravit les échelons dans une société où ce n’était pas très facile. En tant que propriétaire de Chelsea, il joue plutôt bien son rôle, et remplit l’armoire à trophées du club.



Félix Couraud

Créateur de pour le jeu

2 Comments

Avour 16 · 20 April 2020 at 0 h 03 min

Un truc qd meme une question a 2 roubles : a quel age fait on son service dans ce pays ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *