Soyons honnête, le début de saison européenne des 5 qualifiés français n’est pas très bon. A part le PSG qui a remporté ses deux premiers matchs, les 4 autres représentants de notre pays ne brillent pas vraiment; le LOSC a perdu ses deux premiers match, l’OL a eu une victoire et un nul mais la suite s’annonce compliquée, et enfin, Rennes et Saint-Etienne n’ont réussi qu’à obtenir un point en deux matchs d’Europa League. Peut-on croire à la qualification pour les clubs français ? 

Un PSG confiant 

Le premier match de poule était déterminant pour le club de la capitale, avec la réception tant attendu du Real Madrid, le club aux 13 titres de champion d’Europe. Mais le Real est malade, et, après une saison 2018-2019 compliquée, avec le départ de Ronaldo et l’élimination par le phénomène Ajax, les merengues n’ont pas réussi leur début de saison sur le plan européen. En effet, le PSG a réalisé un excellent match, porté par des recrues intelligentes comme Sarabia, et surtout un incroyable Idrissa Gueye. Ce dernier a réalisé une performance remarquable, précieux à la récupération, et utile dans le jeu offensif, puisqu’il délivre un passe décisive pour Di Maria, qui lui aussi effectuera 90 minutes de folie, et le match se finira à 3-0. Gagner contre un grand nom comme le Real, même si il est malade, est toujours très bon pour la confiance du groupe. 

C’est donc plutôt serein que les parisiens ont préparé leur deuxième rencontre en match de poule, sans doute l’une des plus difficiles, un déplacement à Galatasaray. C’est toujours dur de se déplacer en Turquie car dans ce pays les supporters ne voient pas le foot comme les autres. Pour eux, aller au stade c’est être acteur du match, les enceintes turques sont donc bouillantes, surtout les soirs de ligue des champions. C’est aussi difficile pour le club qui se déplace car, depuis Paris, le trajet est long et souvent, les supporters adverses vont faire du bruit devant l’hôtel des joueurs pour les empêcher de dormir. Mais toutes ces difficultés n’ont pas trop déstabilisés les joueurs parisiens, qui se sont imposés sur le plus petit des scores, même si il y a eu un sérieux problème de finition. Le PSG est donc leader de son groupe avec 6 points, avec une avance confortable de 4 points sur Bruges, et de 5 sur le Real et Galatasaray.

La qualification est donc pour l’instant très probable, mais aller à Bruges et à Madrid sera peut-être compliqué pour les hommes de Thomas Tuchel.

Un OL en plein changement

Sur le plan comptable, l’OL est en bonne posture dans ce groupe G, étant donné qu’ils sont premier,  à égalité avec le Zénit St-Pétersbourg, avec 4 points. Mais c’est dans les prochains matchs que Lyon risque d’avoir des problèmes, dans le jeu surtout. 

Le premier match des lyonnais était la réception du Zénit, un match ou Lyon a été décevant, concédant un  but avant la pause, par l’intermédiaire d’Azmoun. Puis Lyon a obtenu un penalty, transformé par Depay. Et, dans les 30 dernières minutes, l’OL s’est procuré beaucoup d’occasions qui auraient dû être concrétisées, mais malgré 20 tirs, les lyonnais sont rentrés au vestiaire rageux de ne pas avoir obtenu mieux qu’un match nul. 

Le déplacement à Leipzig a été beaucoup mieux, une victoire 0-2 remplie de réussite, avec des énormes occasions ratés par Leipzig ( Werner à la 5ème et à la 23ème). Les lyonnais ont profité de grosses erreurs des allemands pour gagner ce match. Une victoire à nuancer donc. 

Mais depuis ce déplacement, il s’est passé beaucoup de choses à Lyon. Premièrement, ils ont perdu le derby à la dernière minute (on débrief le match dans ce podcast ), ce qui est une grosse déception pour toute l’équipe, et un gros coup dans le mental des joueurs. Suite à ce derby perdu, Sylvinho s’est fait licencié ( on parle de Sylvinho dans cet article ), et Rudi Garcia a été nommé par Juninho et Aulas pour essayer de remettre l’OL en place. Mais dès son arrivé, étant donné qu’il a déjà travaillé dans deux clubs rivaux ; l’OM et l’ASSE, Rudi Garcia a reçu des messages hostiles des supporters, qui ont déployé des banderoles “ Garcia démission” dans toute la ville.

Pour son premier match avec Lyon, Rudi Garcia a été accueilli par une banderole hostile des supporters lyonnais, qui disait “Garcia, notre patience sera égale au respect que tu as montré au club: nulle”. De plus, il n’a pas réussi à obtenir mieux qu’un match nul 0-0 à domicile face à Dijon. Lyon est 17ème, à un point du dernier, et il est donc possible que le club décide de sacrifier la C1 pour jouer le maintien.

“Garcia, notre patience sera égale au respect que tu as montré au club : nulle “

Lille puni par son manque de réalisme et d’expérience

Le LOSC a pour l’instant, sur ses deux matchs, subit deux défaites. Il ont d’abord joué à la Johan Cruyff Arena face à l’Ajax. Dans cette rencontre, ils sont tombés contre beaucoup plus forts qu’eux, et même si ils auraient pu marquer un but, l’issu du match, vu son contenu, était inévitable pour les nordistes, qui ont finalement pris 3-0. L’Ajax a encore montré qu’ils étaient une excellente équipe, qu’il faudra suivre cette année encore, malgré des gros départs au mercato estival.

La rencontre à domicile face à Chelsea était beaucoup plus intéressante pour les hommes de Christophe Galtier, qui ont montré qu’ils ont des joueurs de niveau européen, comme la petite petite Victor Oshimen ( si vous voulez en savoir plus sur les méthodes de recrutement du LOSC, on a écrit un article dessus : cliquez ici ). Contre les londoniens, les lillois se sont montrés dangereux à de nombreuses reprises, et même si ils ont moins de qualités que les joueurs Chelsea, une équipe qui a gagné l’Europa League la saison passée. Un brin de réussite en plus leur aurait permit de prendre au moins un point dans cette rencontre.

Le LOSC est évidemment moins bon que la saison passé, car leur jeu se basait principalement sur la star Nicolas Pepe, qu’ils ont vendu à prix d’or cet été, 80 millions vers Arsenal. Mais ils montrent de qualités, même si certaines recrues posent question, comme Renato Sanches ou Yazici, qui n’ont pas vraiment réussi leur début de saison. 

La qualification sera donc très compliquée pour les lillois, mais une troisième place qualificative pour l’Europa League reste envisageable.

En conclusion, nous pouvons dire que c’est, comme souvent, le PSG qui porte les espoirs français en C1 ( on parle de l’ASSE et de Rennes dans un podcast : notre podcast ). Mais le LOSC peut nous surprendre, car d’autres joueurs peuvent se révéler et porter le LOSC vers un huitième européen, même si une troisième place serait satisfaisante.


Félix Couraud

Créateur de pour le jeu

0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *