Rencontre décisive pour les 2 équipes pour cette 5ème journée des phases de poules de la ligue des champions. En effet, la victoire du Barça leur assure une qualification et une première place vers les huitièmes de finales. Pour Dortmund par contre, cette défaite par deux buts d’écarts ne les arrangent vraiment pas, puisqu’ils se font doubler par l’Inter Milan de Conte, victorieux du Slavia Prague par 3 buts d’écart( 4-1). Dans une rencontre largement dominé par le Barça les 65 premières minutes, Dortmund s’est réveillé trop tôt pour remonter l’ogre catalan, doté d’un Messi particulièrement en forme . Comment le Barça a dominé le BVB ? 

Dembélé a été très actif sur le début de match, des belles passes sont trouvées par Messi, elles ouvrent des espaces dans lesquels Dembélé s’engouffre et fait souffrir le martyr à son vis-à-vis Piszczek. Et ce malgré le fait que le bloc de Dortmund est positionné plutôt haut sur le terrain, comme on peut le voir sur ce screenshot. 

Le bloc bas de Dortmund

Dortmund ne touche vraiment pas le ballon dans les 7 premières minutes. Ils sont totalement à asphyxié et ils regardent le Barça tourner dangereusement autour de leur surface de réparation . 

A l’inverse le placement du Barça est très agressif et cela paye puisqu’ils récupèrent un nombre incalculable de ballons haut, souvent suite à des passes ratés d’une charnière Hummels-Akanji complètement dépassée. Grâce à cette image, on peut deviner que les consignes de Valverde sur le pressing ont été très claires. 

Le pressing très agressif du FCB

Comme le Barça domine cette rencontre, Dortmund a très peu de contre-attaques. Et le peu de contres est souvent très mal joué. En général, le porteur de balle allemand n’a aucune solution, il tente une passe impossible et le ballon est vite de retour du côté blaugrana. 

Et quand le ballon revient du côté blaugrana, c’est souvent par l’intermédiaire de samuel Umtiti qui rentre parfaitement dans son match, où son travail est plutôt dans l’anticipation que dans la défense pure.

Et donc, logiquement, le Barça ouvre le score sur une superbe combinaison entre Messi et Suarez. Les images parlent mieux que les mots ↓

Messi trouve la bonne passe dans le bon tempo vers son numéro 9
Suarez n’a plus qu’à conclure et il bat facilement Burki. 

Mais le Barça baisse un peu en intensité, ce qui est étonnant si tôt dans le match, c’est en fait lié à la perte de Dembélé sur blessur, qui cède sa place à Griezmann à la 25ème minute. Et donc Dortmund va mieux, car ils ne subissent plus autant la pression du Barça. 

Mais cette baisse d’intensité n’est que de courte durée puisque les catalans inscrivent le second but de la rencontre, 4 minutes après, encore par le biais d’une superbe combinaison entre Messi et Suarez. Griezmann n’est pas du tout impliqué dans l’action. Le 2-0 est complètement mérité, Messi vole au dessus de la rencontre . 

En attaque Dortmund ne fait vraiment rien, et les pertes de balles des attaquants alors que le bloc était monté offrent des belles occasions aux blaugranas qui n’en demandaient pas tant.  Comme lorsque Griezmann a une occasion de but, suite à un geste intelligent de Suarez, qui s’écarte sur une passe de Junior pour laisser filer le ballon. Mais le français pousse trop son ballon et il rate son action. 

Le bloc plus haut de Dortmund et 2ème mi-temps

En deuxième mi-temps Dortmund se place plus haut et ose (enfin !) s’exposer à des contre-attaque. Ce qui conduit à un déboulé de Messi exceptionnel, mais sa dernière touche est imprécise, il pousse le ballon trop loin, et chute dans la surface de réparation. Même si il se relève vite, il écope d’un carton jaune pour simulation logique mais sévère. 

Le Barça pose bien son jeu et en résulte des belles actions, dignes du Barça que l’on aime voir jouer. Bel enchaînement entre Messi et Griezmann vers la 54e mais Griezmann s’excentrer et ralentit l’action.

C’est sans doute le tournant du match, car il marque la séparation entre la phase de domination barcelonaise et la réponse allemande. Alors le Barça commence à être passif et à ne plus autant imposer son jeu. 

Et donc le Barça subit. A la 60ème, Ter Stegen empêche Dortmund de revenir, avec une superbe parade alors qu’il était en fac-à-face, quoiqu’un peu excentré. Il sauve une fois de plus son équipe. de vrais questions commencent à se poser sur la légitimité de Manuel Neuer en premier gardien allemand. 

Masi Griezmann marque son premier but en Champions League grâce à une superbe connexion avec Messi qui ouvre un bel espace. Enfin ! Quelle superbe passe décisive de Messi, qui fait encore preuve d’une vision de jeu hors du commun. 3-0, mais ce n’est pas au moment où ils ont été les plus dominateurs qu’ils ont marqué ce but. 

A la 75ème, le Barça obtient un coup franc très excentré, et Messi le tire magnifiquement rentrant. Il vient s’écraser sur l’équerre d’un Burki pas tout à fait Serein. 

Quand t’es pas trop sur de toi (;

Et donc les allemands n’y croient plus. Mais Jadon Sancho, lui, le diamant brut du BVB, ne se pose pas des questions, et il inscrit presque seul un but exceptionnel, qui permet à Dortmund de revenir à 3-1. Il crochète magnifiquement son défenseur et frappe premier poteau, si bien placé que Ter Stegen ne peut rien faire. Quel dommage que le jeune anglais ne gagne pas en régularité. 

Encore une fois, à la 87e Ter Stegen sauve son équipe en déviant la frappe de Sancho (encore lui) sur la barre. Les barcelonais souffrent vraiment mais ils ont encore deux buts d’avance. 

Et cette avance est suffisante, car le Barça s’impose tranquillement au final sur le score de 3-1. Quel dommage que Dortmund se réveille trop tard dans la rencontre. Il se complique beaucoup la tâche pour la qualification, tandis que le Barça s’assure la première place. Encore un match superbe de la Pulga qui délivre deux passes décisives et s’offre un but !


Félix Couraud

Créateur de pour le jeu

0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *