Il n’y a pas de mots pour décrire ce qu’on l’on a vu à Stamford Bridge ce mardi 5 novembre. Incroyable ? ce n’est pas assez expressif. Fou ? ce n’était pas de la folie, mais au contraire une douche froide pour les amoureux du jeu. On peut au moins se réconforter en se disant que le spectacle était au rendez-vous. Le mot qui se rapproche plus de cette soirée est rocambolesque.

Un but au bout de 2 minutes, contre son camp d’Abraham. 3 minutes plus tard, pénalty et égalisation. 20ème minute, but de Promes. Encore un CSC, par Kepa sur un coup-franc à la 35ème. Puis 4-1 pour l’ajax par Van De Beek à la 55ème. 63ème Azpilicueta réduit l’écart. Puis c’est le coup de tonnerre : les deux centraux ajacides sont exclus pour deux 2èmes jaunes, et un pénalty est sifflé contre les néerlandais. Il est encore transformé par Jorginho. 3 minutes après Reece James égalise. 77ème : but d’Azpilicueta annulé par le VAR. revenons sur ces événements, 

Comment l’Ajax s’est fait volé ?

Dès le début du match l’Ajax se place comme à son habitude bien haut sur le terrain en respectant la philosophie de jeu du football total, inventé par Rinus Michels

Dès la deuxième minute de jeu l’Ajax ouvre le score d’un coup franc de Tagliafico qui transperce Kepa. Le ballon passe toute la défense des Blues jusqu’à trouver Tammy Abraham qui dévie involontairement le ballon, juste assez pour tromper son propre gardien et marquer ce qui sera comptabilisé comme un but contre son camp. L’inspiration de Tagliafico est juste géniale, et c’est presque dommage que le but soit comptabilisé comme un contre son camp.

A ce moment-là l’Ajax s’envole en tête du groupe, loin devant Chelsea ( 3 points ) et bien loin de Lille  ( 5 points ), qui mène à Valence.

3 minutes après, dans l’action suivante, Pulisic perce magnifiquement les rideaux ajacides pour obtenir un pénalty. La faute est toute petite mais l’arbitre décide de ne pas consulter la vidéo, ce qui est selon mon point de vue une première erreur d’arbitrage 

Avant même le tir du pénalty, on pouvait presque en savoir l’issue tant Jorginho tire bien les pénalty, avec sa fameuse technique du petit saut juste avant de tirer pour tromper le gardien. Piotr foot en a fait une superbe vidéo. Et il transforme donc logiquement ce pénalty pour permettre aux Blues d’égaliser.

Après l’égalisation, Chelsea est très bien positionné sur le terrain et force l’Ajax à faire des choses inhabituelles comme dégager.


On peut voir sur cette situation que Chelsea gêne beaucoup l’Ajax.

Les 5 minutes qui suivent l’égalisation londonienne sont très compliquées pour l’Ajax. Ils n’arrivent plus à trouver des joueurs dans le sens du jeu, et subissent le pressing de Chelsea ce qui leur fait perdre des ballons anormalements hauts sur le terrain.

Sur le but hors-jeu d’Abraham, Kovacic élimine magnifiquement le premier rideau de la défense ajacide.

Me si ils ne fonctionnent pas parfaitement tout le temps, c’est toujours un régal de voir les automatismes des joueurs de l’Ajax, cela doit un être un régal pour les entraineurs du monde entier.

Quelle passe sur le but de Neres. Encore un superbe surnombre offensif du côté de l’Ajax. Hakim Ziyech trouve le bon interval, il dose parfaitement son centre,  et il est parfaitement précis pour venir déposer un bijou sur la tête de son coéquipier. 

Avec le deuxième but de l’Ajax le pressing des Blues redescend. Chelsea n’arrive pas à trouver Jorginho dans le sens du jeu, il est celui qui pourrait faire avancer le jeu et créer des espaces dans le dos de la défense de l’Ajax. On oublie aussi un peu la présence de la star américaine Pulisic.

Dans le la première période William est complètement inexistant, il rate le peu de passes qu’il tente et fait  de mauvais appels. 

Puis Ziyech va encore monter au monde entier qu’il est bourré de talent. ce sera par l’intermédiaire d’un superbe coup-franc direct très excentré, où il trompe Kepa. Le but est aussi considéré comme un CSC de Kepa mais le coup de génie du maghrébin est bien là. 

A 3-1, le niveau de Chelsea est techniquement très bas. En tout cas par rapport à leurs performances habituelles et vus les qualités de leur effectif immense ( un peu trop ? )

La force de l’Ajax de savoir presser alors qu’ils mènent de 2 but. Beaucoup d’équipes se seraient arrêtées et auraient reculé. 

A son entrée en deuxième mi-temps, le jeune James fait du très bon travail, il est percutant et fait des bons centres.

C’est Denis Van De Beek qui inflige le coup de grâce à Stamford Bridge pour le 4 à 1. Superbe but de l’Ajax qui applique parfaitement sa philosophie de jeu : un football simple mais efficace avec une dernière passe  tranchante. C’est superbe de la part d’Hakim zyiech qui réalise une véritable master class, un cours à tous les jeunes 10 du monde. A souligner aussi la très bonne finition de Van De Beek qui n’hésite pas et reste lucide.

En deuxième mi-temps William est meilleur mais il manque encore de précision, ce joueur est vraiment irrégulier et c’est pour cela qu’on en attend plus de lui, c’est par ce que l’on sait ce qu’il est capable de faire, comme son excellent match face au LOSC.

Puis Azpilicueta réduit la marque, sur une belle action mené par Willian et Pulisic, ce dernier semble renaître en deuxième période. Chelsea réduit la marque et peut se permettre d’y croire. 

Juste après le but, le bloc des Blues remonte et fait pression sur des ajacides qui restent malgré tout confiants.

Retournement de situation incroyable à Stamford Bridge. A la 68ème minute de jeu c’est un carton jaune pour Daniel Blind qui  empêche Abraham d’avancer vers le but en le taclant. Mais c’est son deuxième jaune et il est exclu. 

Dans la me que celle qui mène au premier rouge, après le tacle, une grosse frappe de Chelsea part dans le bras de Veltman, deuxième central de l’Ajax, lui aussi déjà averti. Il prend un carton rouge et rentre au vestiaire en ayant provoqué un pénalty. 

Le pénalty est encore tiré par Jorginho, qui le transforme une nouvelle fois.

Selon moi, la main de Veltman est complètement collée au corps et le tir est à bout portant, il n’y a donc pas du tout pénalty, et encore moins carton jaune.

Heureusement pour Erik Ten Hag et l’Ajax, il reste des changements pour les Néerlandais, ils vont faire sortir Zieych pour remplacer la défense centrale.

Les joueurs de l’Ajax font preuve d’un courage sans égal, car ils osent presser, alors qu’ils sont à 9 contre 11. Johann Cruyff, icône du football et de l’Ajax disait ;

Il faut jouer sans peur au football

Cruyff

Le but de Chelsea est logique, ils butent une première fois sur la barre transversale de Onana sur un corner mais la deuxième fois est la bonne et c’est Reece James qui marque pour égaliser, coaching gagnant pour Lampard.

Comme il a donné beaucoup à Chelsea l’arbitre se sent obligé de compenser et siffle des fautes inexistantes du côté de l’Ajax. 

Encore un but annulé pour Chelsea. Ils pensaient pourtant reprendre l’avantage mais le but est refusé, ironie du sort, pour une main. 

quelle performance d’Alvarez qui donne encore tout ce qu’il peut en tentant une belle frappe qui est repoussée par Kepa. Il obtient donc magistralement un corner qui fait gagner de précieuses secondes à son équipe.

Le fait que l’Ajax arrive encore à se procurer des occasions de but à 9 contre 11 est révélateur du niveau de jeu de Chelsea sur l’ensemble de la partie. 

Onana sur une prestation de grande classe, il ne peut rien faire sur les penaltys de Jorginho,  et il sauve une équipe son équipe comme lors d’un face à face contre Abraham.

les marchands 

Et malgré de nombreuses tentatives des Blues, le match se finit sur un match nul incroyable 4-4, un match qui restera à tout jamais dans les annales de la champions league. 

Dans cet article, vous trouverez peut-être que j’ai été trop partial en me rangeant clairement du côté de l’Ajax. C’est vrai. J’adore leur jeu, leur philosophie et leurs joueurs, et je pense qu’ils auraient mérité de gagner face à une piètre équipe de Chelsea qui n’a pas autant proposé de jeu et a subi beaucoup d’occasions à 9 contre 11. Quel arbitrage pathétique. 

Merci de m’avoir lu, et si vous voulez plus de contenu comme celui-ci abonnez-vous à la newsletter, c’est gratuit !



Félix Couraud

Créateur de pour le jeu

2 Comments

Lesgourgues · 11 November 2019 at 15 h 03 min

Très bel article !

Félix Couraud · 14 December 2019 at 16 h 36 min

Merci beaucoup !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *